Vous êtes irremplaçable

Vous !

Vous avez été un jour un candidat parmi d'autres dans la plus grande course qui soit. Quarante millions de concurrents pleins d'espoir se présentèrent, mais il ne pouvait y avoir qu'un seul vainqueur. Et ce vainqueur, ce fut vous. Réfléchissez à cela et posez-vous cette question : " Etait-ce uniquement de la chance ou bien y a-t-il quelque chose de spécial chez moi ? "

Pensez à vos chances de succès ce jour-là : 0,000000025 - autant dire, presque zéro ! Tout indiquait votre défaite à venir. Participer à cette course était une aberration, mais vous l'avez courue quand même, convaincu que vous pourriez la remporter.

Il aurait été facile d'abandonner et d'accepter d'emblée la défaite. Mais vous avez fait preuve d'une volonté de fer et d'un courage inouï. Jamais vous n'avez considéré l'échec comme une option - " abandonner " ne faisait pas partie de votre vocabulaire génétique. Pourquoi ? Parce que perdre cette course vous aurait privé de la plus belle récompense au monde...

La vie !

Vous avez bien compris : vous avez participé à l'aventure la plus excitante et la plus dangereuse de l'existence - la course de plusieurs millions de spermatozoïdes pour aller fertiliser l'ovule. Gagner dix fois au loto aurait été plus simple, pourtant vous avez réussi ! Quelle prouesse ! C'est un honneur de vous avoir comme lecteur.

" Mais, vous entends-je dire, tous les êtres humains ne sont-ils pas aussi des champions dans ce cas ? " Bien sûr, mais nous parlons ici de votre biographie - c'est vous le héros de votre histoire. C'est votre force et votre courage remarquables face à des millions d'individus essayant de briser votre résistance et de vous écraser que nous célébrons ici.

Toutefois, les choses ont changé.
Aujourd'hui, si quelqu'un essaie de vous marcher sur les pieds, vous perdez patience ; si l'on vous critique, vous vous sentez tendu et perdez confiance ; si des gens vous devancent dans les courses que vous bataillez, vous vous troublez et perdez courage. Repensez à vos débuts ! A cette époque, rien ne vous arrêtait. Le rêve de la vie vous faisait avancer, et peu vous importaient les soucis ou vos adversaires.

Vous étiez un rêveur.
Vos gênes vous faisaient rêver de la vie.
Avez-vous encore des rêves aujourd'hui ?

Augusto Cury, Editions Presses du Châtelet

Bonheur pour tous Bonheur pour tous Beaux textes Beaux textes Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer cette page à :