J'ai vécu un moment de bonheur

Extrait court
Texte complet

J'ai vécu un moment de bonheur (extrait court)

Le bonheur, c'est le sourire de maman
Il m'enveloppe comme un vent chaud.

Le bonheur, c'est mon chandail neuf
Il est beau et me garde au chaud.

Le bonheur, c'est aimer la vie
Parce qu'elle est remplie d'amis(e).

Le bonheur, c'est être content de soi
Sentir tout l'amour que je reçois.

Le bonheur, c'est la neige qui tombe
Demain, je pourrai aller glisser.

Le bonheur, c'est ma petite soeur
Elle court tout partout dans mon coeur.

Le bonheur, c'est mille et un petit riens
Qui m'appartiennent comme des trésors
Rire en classe, savoir écrire et lire
Flâner sur le divan à regarder le temps...

Le bonheur, c'est comme une station service :
C'est mon essence qui me donne le goût de vivre...

Écrit collectif d'enfants de 10 ans,
organisé par Jean-Guy Audit et Lise Gaudet,
tiré de http://csrs.qc.ca/retraite/pro_peda/declics/bonheur.html

Haut

Bonheur pour tous Bonheur pour tous Beaux textes Beaux textes Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer cette page ŕ :

J'ai vécu un moment de bonheur

Causerie pour les enfants du 2ème cycle du primaire, mais généralisable pour tous

Mise en situation

Débuter la causerie en posant les trois questions ci-dessous ; entre chacune, faire une courte pause afin de laisser aux enfants le temps de se questionner intérieurement. Au début, informer les enfants qu'ils n'auront pas à exprimer leurs réponses devant le groupe.

Ensuite, leur lire le poème suivant en leur disant que les idées exprimées sont celles d'enfants de leur âge. "Voici ce que des enfants de votre âge ont déjà pensé du bonheur. Tout en écoutant ce que je vais vous lire, essayez de voir si c'est différent ou semblable à ce que vous en pensez. Écoutez-bien !" :
Le bonheur, c'est le sourire de maman
Il m'enveloppe comme un vent chaud.

Le bonheur, c'est mon chandail neuf
Il est beau et me garde au chaud.

Le bonheur, c'est aimer la vie
Parce qu'elle est remplie d'amis(e).

Le bonheur, c'est être content de soi
Sentir tout l'amour que je reçois.

Le bonheur, c'est la neige qui tombe
Demain, je pourrai aller glisser.

Le bonheur, c'est ma petite soeur
Elle court tout partout dans mon coeur.

Le bonheur, c'est mille et un petit riens
Qui m'appartiennent comme des trésors
Rire en classe, savoir écrire et lire
Flâner sur le divan à regarder le temps...

Le bonheur, c'est comme une station service :
C'est mon essence qui me donne le goût de vivre...

Écrit collectif d'enfants de 10 ans


Visualisation

Fermez les yeux. Promenez-vous dans votre fin de semaine. C'est vendredi, l'école est terminée, vous retournez chez vous. Vous vous sentez bien. Il y a deux jours de congé devant vous.

Rendez-vous dans un endroit où vous avez ressenti un grand bonheur en fin de semaine. En arrivant à cet endroit, prenez le temps de regarder autour de vous et de bien ressentir avec tous vos sens... observez... écoutez... touchez... sentez... goûtez... (pause).

Quand vous serez prêt, reprenez contact avec la classe, avec la chaise sur laquelle vous êtes assis et au compte de trois, ouvrez les yeux.
 

Questions à  poser

A la suite de la visualisation, demandez aux enfants de prendre une feuille et un crayon afin de répondre rapidement aux questions qui leur sont posées. Le but de l'exercice est, dans un premier temps de leur permettre de fixer leurs idées et de pouvoir y faire appel lors des échanges et des activités d'écriture et, dans un deuxième temps, de les amener à réagir rapidement par écrit.

Une fois les questions formulées, échangez avec les enfants afin de les amener à préciser ce qui a constitué leurs moments de bonheur.
 

Précisions à apporter

Alexander Lowen définit le bonheur comme étant la conscience de croître. En amenant l'enfant à se situer et à se regarder à travers ses instants de bonheur, nous croyons qu'une prise de conscience soit possible. Tel est le but de la présente causerie. Il importe de préciser que notre intention n'est pas de porter un regard théorique, voire philosophique, sur ce qu'est ou doit être le bonheur. Au contraire, avec les enfants, nous voulons qu'ils puissent s'arrêter à quelques moments de bonheur car nous croyons que le bonheur réside dans la capacité de prendre conscience de ce qui est en train de se passer dans le moment présent.

Le bonheur se retrouve dans une infinité de gestes, de paroles, de situations, de lieux, d'éléments qui nous sont agréables et qui tout simplement nous rendent heureux. Déjà, plusieurs enfants peuvent identifier le bonheur à une capacité de s'émerveiller devant des choses simples, des situations naturelles.

Voici comment certains l'ont exprimé :

Le bonheur, c'est la pluie
Qui tombe sur mon parapluie.
Le bonheur, c'est de regarder les animaux
En train de boire de l'eau.
C'est de pouvoir entendre les oiseaux
Chanter tôt un matin d'été.
C'est aussi la chaleur de l'été
Qui se frotte sur mes pieds.
C'est sentir l'odeur de la mer.
C'est le soleil qui se reflète
Dans toutes les gouttelettes d'eau.
Il importe de faire prendre conscience à l'enfant que le bonheur semble être constitué d'un ensemble de petits gestes, de petites choses, de petits moments de la vie de notre quotidien. Le bonheur, nous le regardons comme une réalité très subjective qui varie d'une personne à l'autre.

L'enfant pourra-t-il constater que la recette miracle du bonheur lui appartient ? Nous souhaitons que cette causerie lui fasse prendre conscience que le bonheur réside en chacun de nous ; qu'il le vive comme le résultat d'une démarche personnelle qui repose sur ses systèmes de valeurs, ses goûts, ses intérêts, ses attitudes, ses aptitudes, etc. Il serait pertinent que cette prise de conscience découle des exemples apportés lors des échanges. Par exemple, la lecture d'un livre peut procurer d'intenses moments de bonheur à l'un tandis que cette même activité peut ne véhiculer que de l'ennui chez l'autre.

Ces différences, il est intéressant de les faire ressortir au cours de présente causerie afin que l'enfant perçoive le bonheur comme une démarche personnelle, une démarche qui lui appartient. Voici un exemple à leur raconter: "Dernièrement, j'ai reçu une lettre dont le contenu m'avait déçu ; devant moi, un spectacle grandiose et gratuit s'offrait à mes yeux, un beau coucher de soleil. J'ai pris le temps de le regarder afin que la déception me quitte et laisse place à la bonne humeur. Ainsi, j'ai pu me créer un bel instant de bonheur parce que j'ai su m'arrêter et m'imprégner de la beauté du ciel." Autre exemple : "Pour des raisons hors de ma volonté, je me suis refusé de m'isoler dans la tristesse, regrettant l'absence de mon ami. J'ai alors profité de cette absence en organisant ma vie de façon très active ; je me suis occupé à des choses intéressantes que je n'aurais peut-être pas eu la chance de réaliser s'il avait été là."

Si on acquiert l'habitude du bonheur, il est possible de tirer avantage des événements qui nous arrivent.

Notre souhait est que l'enfant, déjà, prenne conscience que le bonheur est une réalité intérieure qui ne provient pas des objets, mais plutôt des idées, des pensées et des attitudes qu'il peut développer et construire par ses propres activités. Le bonheur est une réalité qui se vit au contact des autres et qui se partage. D'ailleurs, c'est en ces termes que les enfants l'ont exprimé :

Le bonheur arrive quand ma famille est réunie.
Le bonheur, c'est de pouvoir parler avec mon père.
Le bonheur, c'est de jouer avec mon frère.
Le bonheur, c'est les gens qui me respectent.
Le bonheur, c'est mon père qui revient d'un pays lointain.
Le bonheur, c'est de sentir l'amour qui m'entoure.
Le bonheur, c'est de retrouver mes amis en classe.
Le bonheur, c'est de vivre en famille.
Le bonheur, c'est d'avoir des amis.
Pour certains, le bonheur c'est de se sentir vivant, en santé.
Le bonheur, c'est vivre tout simplement.
Le bonheur, c'est la bonne santé.
Le bonheur, c'est courir, sauter, rire.
Le bonheur, c'est de voir et de toucher.
Le bonheur, c'est de manger et de déguster.
Le bonheur, c'est commencer ma journée en santé.
Le bonheur, c'est d'être capable de tourner la page.
Cette causerie est une de sensibilisation afin que l'enfant soit capable de voir, d'entendre, de goûter et de s'arrêter aux mille et une petites choses de la vie, toutes remplies d'instants de bonheur à ramasser. Dans la gratuité, nous voulons qu'il puisse les cueillir afin de se les offrir comme des cadeaux personnels.
 

Objectivation

Voici d'autres questions à utiliser lors du retour de l'activité :


Prolongement

L'écriture d'un poème est très stimulante et très révélatrice pour l'enfant. Il s'agit de les faire réagir à l'expression suivante :

Le bonheur c'est...
Il serait bon aussi que l'enfant ait l'occasion de lire devant le groupe ce qu'il a écrit.

L'enfant peut aussi être invité à rechercher d'autres poèmes, des chansons et à partager le fruit de ses découvertes.

La présente causerie fait partie d'un ensemble intitulé : "Aidez-moi à me dire"
Jean-Guy Audit et Lise Gaudet, tiré de http://csrs.qc.ca/retraite/pro_peda/declics/bonheur.html

Haut

Bonheur pour tous Bonheur pour tous Beaux textes Beaux textes Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer cette page ŕ :