Le petit endroit

Vous qui venez ici
dans une humble posture,

De vos flancs alourdis
décharger le fardeau,

Veuillez quand vous aurez
soulagé la nature,

Et déposé dans l'urne
un modeste cadeau,

Épancher dans l'amphore
un courant d'onde pure,

Et sur l'autel fumant
placer pour chapiteau,

Le couvercle arrondi
dont l'auguste jointure,

Aux parfums indiscrets
doit servir de tombeau.

Alfred de Musset, poème à George Sand

Bonheur pour tous Bonheur pour tous Humour Humour Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer cette page à :