Et si c'était mon enfant

Quand on se pose des questions
Sur le suicide par compassion.
Quand on accuse ouvertement
La voleuse d’une paire de gants,

Refrain :
REGARDES-TOI BIEN DANS LA GLACE
QUESTIONNES-TOI JUSTE UN INSTANT
DANS UN SINCERE FACE A FACE
ET SI C’ETAIT MON ENFANT ?

Et quand on juge le drogué
Niant la main venu l’aider.
Quand on condamne à la légère
Tous ceux vivant dans l'adultère.

Que celui qui est sans péché
S'avance et lance la première pierre.
Faudrait plutôt leur pardonner
Les libérer de leurs enfers

Mais qui suis-je donc pour juger ?
Ces mal-aimés, ces être errants
Mais qui suis-je donc pour juger ?
Ç’aurait pu être mon enfant.

Roger Kemp, janvier 1999

Bonheur pour tous Bonheur pour tous Illusions Illusions Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer cette page à :