Expérience de jugements intuitifs

Expérience de Meili

Beaucoup de personnes pensent que le jugement sur soi-même est encore meilleur et que chacun de nous est le mieux placé pour se bien connaître.

Cette hypothèse a été soumise à l'expérimentation de la manière suivante :

On a fait croire à 37 personnes, professeurs et étudiants de l'Institut pédagogique de Genève, que l'on avait pratiqué l'analyse de leur écriture, et on en a remis à chacun des « résultats » sous forme d'une liste de 68 traits de personnalité, notés de 1 à 5 selon l' « intensité » (1 = faible, 5 = fort).

En réalité, ces notes sur chaque trait, avaient été distribuées au hasard et à l'aveuglette avec une fréquence plus grande sur les moyennes (note 3). Cette façon de « noter » donnait souvent lieu, évidemment, à des contradictions comme par exemple une note 5 à la fois à « bonhomie » et à « irritabilité ».

On demanda aux 37 sujets de juger à leur tour ces appréciations sur eux-mêmes en mettant une note à côté de la note proposée.

Le calcul des différences moyennes entre les deux systèmes de notes donna 0,73, ce qui est une très faible différence. Autrement dit, pratiquement et statistiquement les sujets furent d'accord avec le « diagnostic » proposé.

On peut conclure que la « feuille de diagnostic » a fortement influencé les sujets qui devaient s'auto-juger, et par là, l'expérience ne prouverait que la grande suggestibilité des personnes devant un jugement extérieur. Cependant cette suggestibilité même signifie aussi l'incertitude inhérente à la connaissance de soi. Si nous croyons nous connaître, cela vient peut-être de notre suggestibilité à l'égard d'autres jugements extérieurs antérieurs.

L'auteur de l'expérience (MEILI) admet que les gens sont peu conscients de leurs traits de personnalité et de caractère, et que cette incertitude repose d'une part sur la complexité du psychisme et d'autre part sur la confusion des concepts (ou des mots).

Cette critique atteint gravement les « questionnaires de personnalité » qui utilisent des concepts mal définis ou nomment des « traits de personnalité » dans lesquels chacun met ce qu'il veut.

Roger Mucchielli, L'examen psychotechnique, Ed. Librairies technique, 1978

Bonheur pour tous Bonheur pour tous Tests de personnalité Tests de personnalité Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer cette page à :